WattGo un start up Français est le vrai propriétaire du logiciel qu’Akilée veut vendre à la Sénélec

25

On nous a présenté Akilee comme le fruit d’une réflexion de prodigieux jeunes sénégalais. Au point que le patron d’EDF a senti la nécessité de se déplacer jusqu’au Sénégal pour échanger avec ces « surdoués » afin de voir comment la France pourrait bénéficier de leur talent. Mais est-ce la réalité ? Où du sable qu’on a voulu vendre aux sénégalais pour les appater afin de mieux les ferrer ? Mais après enquete on sait rendu compte que c’est un tissus de mensonge. Akilee n’a rien inventé . Bien au contraire. Tout est l’œuvre de la start up française WattGo  installée au 298, avenue de Club hippique à Aix-en-Provence. 

qui vient d’ailleurs  d’ester en justice Akilee. Lancé début juillet 2011, ce service propose aux particuliers français un audit détaillé de leurs consommations d’électricité. « Chaque client reçoit chez lui un kit électronique compatible avec son compteur.

Pour l’installer, il suffit de le fixer via un petit velcro. Cela prend au maximum 30 secondes, explique Luc Terral, cofondateur de WattGo. Après 15 jours de fonctionnement, le client nous renvoie le kit pour l’analyse des données. » Un relevé qui va permettre à WattGo de définir le profil électrique de son client : puissance, horaires, types de consommation? Chaque équipement raccordé étant distingué dans le résultat global grâce à sa « signature » électrique (mode de mise en marche, durée de fonctionnement, puissance?). Après réception de son rapport individualisé, le client bénéficie, sous dix jours, d’un échange téléphonique avec un expert des consommations d’énergie.

Connaître sa consommation pour réduire ses dépenses

A quoi servent ces analyses pour le particulier ? Principalement à ajuster son abonnement à ses besoins réels et non aux estimations, souvent à la hausse, des fournisseurs d’électricité. « Nous fournissons à nos clients plusieurs conseils simples. A commencer par le type d’abonnement qui convient le mieux à sa consommation parmi les quatre principaux fournisseurs d’électricité (EDF, GDF, Poweo, Direct Energie). Nous pouvons aussi lui conseiller de décaler l’utilisation de certains équipements en heures creuses ou repérer des défaillances sur son installation ». Des informations pas si anodines. La différence entre un abonnement de 9 KVA et un autre de 18 KVA se chiffrerait ainsi à 60 euros par an. Mieux, en suivant les conseils fournis par WattGo, les premiers bêta-testeurs auraient réalisé, en moyenne, près de 15 % d’économie sur leur facture. Un chiffre sur lequel la start-up refuse néanmoins de s’engager pour l’instant. Le nombre d’audits réalisé se limitant à une centaine.

Source Dakarmatin

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.