Toussaint Manga avertit Macky Sall : «Il ne se présentera pas car il avait refusé le 3ème mandat à Me Wade»

98

A chacun son tour. Toussaint Manga avertit le Président Macky Sall sur un éventuel 3ème mandat qui fait déjà débat en Guinée et en Côte d’Ivoire. Pour le patron des libéraux de Ziguinchor, le cas Macky est «loin d’être un débat». «Cette question a été vidée à mon sens, d’abord moralement. On ne peut pas accepter que Macky Sall se présente aux prochaines élections, c’est d’ailleurs manquer de respect aux Sénégalais», a-t-il dit. Mais mieux que cela, le député, qui présidait une réunion de la fédération départementale du Pds samedi, a fait une piqûre de rappel à Macky Sall. «Il avait refusé le 3ème mandat à Me Abdoulaye Wade arguant que cela était anticonstitutionnel. Si après deux mandats, il a encore des appétits ou s’il y a autour de lui des gens qui y croient ; ils se trompent tous lourdement», a prévenu M. Manga. Qui, par la même occasion, fait un clin d’œil à Condé et Ouattara. «Ce qui est valable ailleurs ne peut l’être au Sénégal car les Sénégalais se font respecter et ils se feront respecter», a-t-il promis.

Pour la reconquête de Ziguinchor
En attendant, les libéraux repartent à la conquête du pouvoir. Et à la dernière initiative du Secrétaire général du Pds de lancer le processus de vente des cartes et de renouvellement des structures a servi de prétexte pour la Fédération départementale de Ziguinchor de sonner la grande mobilisation et de manifester leur détermination à redonner une seconde vie à leur formation politique. Pour Toussaint Manga, il s’agit dorénavant d’élargir les bases du parti, de le massifier et de créer toutes les conditions d’accueil de Karim Wade aux prochaines élections. Et, pour ce faire, toutes les sections communales de Ziguinchor ont répondu afin de redonner à ce parti «toute sa place qu’elle avait occupée à travers toute la région naturelle de Casamance». «Le Pds ne mourra jamais en Casamance. Il est plus que debout et continuera à l’être parce que Me Wade a en Casamance des jeunes, des femmes et des responsables qu’il faut afin que le parti puisse vivre longtemps dans cette région», assure le député libéral face aux militants libéraux et à la presse.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.