Sonko accuse Macky Sall : « Il est « l’Alpha et l’Oméga du système de corruption au Sénégal »

154

Le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko dit ne pas être surpris par la place inquiétante occupée par le Sénégal dans la zone rouge de l’indice de perception de la corruption 2019. Sur sa page Facebook, il a déclaré qu’«une mauvaise gestion» du Chef de l’Etat  qui entretient un système bâti sur la corruption est la seule explication qu’il faut donner à la présence du Sénégal sur la liste des pays les plus corrompus. «Macky Sall est l’Alpha et l’Oméga du système de corruption au Sénégal», a-t-il accusé.

« La corruption est une pratique consacrée et légitimée à tous les échelons étatiques au Sénégal, et il n’est nécessairement pas besoin d’un rapport ou d’une étude pour l’établir. Mais le vrai débat est celui des responsabilités », a dit Sonko.

« Le seul responsable de la corruption au Sénégal s’appelle Macky Sall. Lui qui, par une gestion familiale, clanique et partisane, entretient un système bâti sur la corruption, le détournement et l’escroquerie portant sur nos deniers publics » a accusé l’opposant.

Selon le leader des Patriotes,  c’est Macky Sall qui nomme, à des responsabilités directionnelles, des personnes qui faisaient déjà l’objet de rapport à charge des corps de contrôle, et les promeut à des responsabilités ministérielles quand bien même leur gestion antérieure a fait l’objet de réserves voir de dénonciation par ces mêmes corps de contrôle.

Ensuite,  « c’est lui qui met le coude, directement ou indirectement (par son procureur), sur lesdits rapports, empêchant toute poursuite judiciaire contre son clan. « Prodac, COUD, Poste, Petrotim, Port autonome, King Fahd, Sécuriport, CSS, 94 milliards, Navire Olinda, Aser, Sénélec (Myna distribution), titre Bertin, Lonase…, la liste est très longue de dossiers impliquant ses proches ou des transhumants qu’il couve dans une impunité indécente », a listé M. Sonko.

C’est pourquoi, il estime que Macky Sall est l’Alpha et l’Oméga du système de corruption au Sénégal. Et à titre personnel, son rôle est encore frais dans l’attribution frauduleuse du gaz du bloc de Saint Louis à Frank Timis (Aliou Sall) par la signature d’un décret corrompu.

« Les Sénégalais doivent bien comprendre une chose, au delà des slogans creux et de la propagande médiatique : Macky Sall ne peut pas être le mal et le remède à la fois », a conclu Ousmane Sonko.

igfm

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.