Sabotage du couvre-feu à la Médina : Bamba Fall condamne le comportement des jeunes

59

Le maire de la Médina a condamné le comportement de certains jeunes de sa commune. Ceux-ci ont bravé le couvre-feu mercredi soir et défié les forces de l’ordre. Bamba Fall demande que les maires bénéficient de la dérogation par rapport au couvre-feu. L’édile pense également que les élus locaux doivent être impliqués dans la répartition du Fonds social de 50 milliards mis en place par le chef de l’Etat.

Saboté une première fois le mardi, le couvre-feu l’a été une seconde fois hier (mercredi). Une frange des jeunes de la Médina parmi les déviants. « Le comportement de quelques jeunes à Dakar et plus particulièrement à la Médina, est totalement regrettable. Je demande solennellement à tous ces jeunes de Dakar, de la Médina et de tous le Sénégal d’être disciplinés et de collaborer avec les forces de l’ordre« , a déclaré Bamba Fall soulignant que les forces de l’ordre nous aident à éradiquer la pandémie du coronavirus.

Le déviance des jeunes a été poussée a tel point que l’édile a été obligé de sortir – la nuit – au motif de les dissuader. » Je pense qu’ils ne doivent pas défier ces forces de l’ordre« , a ajouté le maire.

Le premier magistrat de la commune de Médina a aussi déploré le fait que les forces de l’ordre mâtaient les jeunes au premier jour du couvre-feu. Mais finalement dit-il, « on voit que des gens sont obligés d’être mâtés parce qu’ils sont indisciplinés. Ce qui n’est pas normal« .

Ils ne sont pas sur la liste des personnalités ayant obtenu une dérogation concernant la mesure du couvre-feu. Les maires du Sénégal. Un constat amer pour Bamba Fall et Cie. En réunion mercredi après-midi, ils ont déploré à « l’unanimité » l’arrêté ministériel du ministre de l’Intérieur sur la question. « Les maires devraient en bénéficier parce que le maire étant le premier magistrat de sa commune. En cas d’incendie ou d’effondrement de maison etc, c’est le maire, à n’importe quelle heure qui sort. Donc, le maire ne peut pas être exclu. Les maires demandent au ministre de l’Intérieur de revoir sa copie et de les intégrer pleinement et leurs donner des responsabilités« , a fustigé M. Fall.

Autre souci des maires. C’est la rondelette somme décaissées par le président de la République Macky Sall pour les vivres et autres actions sociales en ces temps de crise liée à la pandémie du Covid-19. Écartés à la réflexion, ces élus locaux bronchent. « Ce sont les maires qui gèrent les populations. Nous demandons que les maires soient responsabilisés parce que Dakar devient maintenant, l’épicentre de la maladie« , a dit Bamba Fall.

dakar matin

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.