Refus du Chef de l’Etat d’augmenter les salaires : Les syndicalistes s’insurgent

0 48

Le Chef de l’Etat n’a pas que contrarier les syndicalistes en leur assénant ses vérités sur l’impossibilité de l’Etat de procéder à une augmentation des salaires des travailleurs. Vérités crues mais vérités qui risquent à bien des  égards de plonger le pays dans des grèves illimitées.

Pas question d’augmenter les salaires. Cette position du chef de l’Etat n’en finit pas de susciter la désapprobation de syndicats et d’organisations de la Société civile. La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP) décèle une contradiction dans la déclaration du Président Sall.
«C’est la meilleure façon de démoraliser les ressources humaines qui devraient pourtant constituer la base la plus sûre pour réaliser sa stratégie dite  Fast-Track», clament Cheikh Mbow et Cie.
Cependant ces organisations ne veulent pas se faire d’illusion. «Une augmentation ne se quémande pas ; elle doit être le fruit d’une conquête syndicale. Si les syndicats en font une revendication importante, ils doivent se donner les moyens pour sa satisfaction», suggère la Cosydep. Toutefois, les centrales qui sont sous le couvert du régime en place annoncent une dynamique de combat vouée d’avance à l’échec car elles ne feront rien dans le sens de défendre les intérêts matériels et moraux des travailleurs. Ce qui augure d’un climat politico-syndical peu enviable car le Chef de l’Etat n’a pas opté calmer le jeu des intérêts entre son pouvoir et les syndicats censés défendre les droits des travailleurs.

Assane SEYE-Senegal7


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.