Refus de promouvoir l’homosexuel au Sénégal : Oxfam licencie certains cadres…

0 91

Un autre scandale secoue encore Oxfam après  que l’ONG britannique, soit soupçonnée en 2018 de passivité, voire de complicité, alors que plusieurs de ses employés sont accusés d’avoir eu recours à la prostitution lors de missions à l’étranger ou d’avoir harcelé sexuellement des collègues. A en croire le Journal Enquête, malgré les nombreux critiques et indignations à l’époque, l’Ong campe aujourd’hui, toujours sur sa position. Des agents ont démissionné, d’autres licenciés pour ne pas respecter les nouvelles mesures pour la promotion des homosexuels et des lesbiennes au Sénégal.

Licenciement abusif 

“Au Sénégal, certains travailleurs réagissent violemment à cette nouvelle mesure et comptent se rebeller contre Oxfam. Un cadre, qui fut à l’origine de cette fronde, a purement et simplement été licencié. Et, il n’est pas le seul. Au moins, 5 agents ont soit démissionné ou été limogés”a fait savoir la source.

Obligation de respecter les directives

Mieux, raconte un agent démissionnaire qui s’est confié au journal, tous les autres employés sont tenus de respecter la politique de promotion des homosexuels, s’ils ne veulent pas être remerciés. Les employés ont le choix : respecter les directives de leur employeur ou démissionner d’Oxfam.

Mais, les agents d’Oxfam Sénégal, qui ne comptent pas du tout respecter à la lettre cette nouvelle politique en faveur des homosexuels et des lesbiennes, demandent à cette Ong internationale de se conformer aux règlements et lois en vigueur dans les pays comme le Sénégal où elle s’établit,renseigne Seneweb.

Rappel scandale 2018

Le scandale a eu des répercussions jusqu’en Afrique du Sud, où l’ancien archevêque Desmond Tutu, prix Nobel de la paix, avait annoncé qu’il renonçait à son rôle d’ambassadeur pour Oxfam. Dans un communiqué, Mgr Tutu se dit «profondément déçu par les accusations d’immoralité et de possible comportement criminel impliquant des travailleurs humanitaires» liés à l’ONG. Il est également «attristé par l’impact de ces allégations sur des milliers de personnes qui soutenaient les bonnes causes d’Oxfam». Desmond Tutu rejoint ainsi deux autres personnalités ayant renoncé à leur rôle d’«ambassadrices» d’Oxfam: l’actrice et chanteuse britannique Minnie Driver et le chanteur sénégalais Baaba Maal.

senego


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.