Récurrentes attaques de Pitbulls : Juristes et dresseurs avertissent

0 38

Ces deux derniers mois, les chiens pitbulls ont beaucoup fait parler d’eux. Au mois d’avril, 12 moutons ont été tués par 2 pitbulls âgés de 6 mois. Ce dimanche, un enfant talibé de 15 ans a été férocement déchiqueté par ces carnivores, à Pikine. Il s’en est sorti avec de vilaines blessures. Et la loi est claire quand ce type d’accident survient. La responsabilité du propriétaire de l’animal est bien engagée.

«Si un animal sort et blesse quelqu’un, il n’y a aucun doute que le propriétaire est responsable des dommages subis par la victime. Cette dernière peut, à partir de ce moment, assigner le propriétaire du chien en responsabilité et en paiement pour le préjudice qu’elle a subi», renseigne l’avocat Me Moussa Sarr.

«Si la morsure a donné lieu à une mort…»

Cependant, les conséquences juridiques peuvent être plus sérieuses, surtout quand l’attaque de l’animal conduit à une mort d’homme. «Si c’est une morsure qui a donné lieu à une mort, il est possible qu’on puisse porter plainte contre le propriétaire pour homicide involontaire. Et là, il y aura un débat», précise la robe noire.

Au cas où l’homicide involontaire est établi, le mis en cause encourt «une peine de 6 mois à 5 ans de prison et une amende 100 000 à 300 000 F Cfa», conformément à l’article 307 du Code pénal.

Un féroce instinct de bagarreur

Et ces peines en disent long sur les capacités de nuisance des pitbulls. «Les pitbulls sont des chiens de défense et de combat. En général, les pitbulls pur-sang sont plus féroces», souligne Mody Mar, dresseur professionnel. Issu d’un croisement entre le bulldog et le terrier, le pitbull a des instincts de bagarreur qui peuvent prendre le dessus, par moments».

Pour brider cet instinct féroce du chien, un bon dressage est nécessaire. «Pour dresser un pitbull, il faut au moins six mois et le travail ne s’arrête pas après cette période ; il se poursuit constamment», selon M. Mar. Seulement, cet exercice se fait en tenant compte des spécificités de chaque chien.

Des attaques attribuées au «mauvais dressage»

S’agissant des cas d’attaque constatés ces derniers temps, Mody Mar parle de mauvais dressage. Car, si l’animal est bien dressé «il n’y a pratiquement pas de risque de morsure», argumente-t-il.

Aujourd’hui, Malgré tous ces aspects évoqués, notre spécialiste affirme qu’en l’état actuel de la législation, au Sénégal, une autorisation n’est pas nécessaire pour disposer d’un pitbull, au Sénégal.

source:Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.