RECOMMANDATION POUR L’ABANDON DU PARRAINAGE AUX LOCALES ALY NGOUILLE NDIAYE RECADRE L’UE

0 75
Le ministre de l’Intérieur estime qu’en recommandant l’abandon du parrainage citoyen pour les élections locales, la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (Ue) a outrepassé ses missions d’observation de la présidentielle du 24 février dernier. Dans un communiqué rendu public, Aly Ngouille Ndiaye précise que l’extension du parrainage a été faite en toute souveraineté à travers la représentation nationale.
 
Il n’est pas question d’accepter l’ingérence de l’Union européenne dans le système électoral sénégalais, semblent dire les autorités du pays. C’est en tout cas l’impression que donne le communiqué produit par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, suite à la recommandation faite par la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (Ue) demandant la suppression dans les brefs délais du parrainage citoyen pour les élections locales. Dans la note rendue publique hier, mardi 18 juin, le locataire de la Place Washington semble dire que l’Ue a outrepassé ses missions. En effet, il précise que la recommandation en question «va au-delà de l’objet pour lequel l’observation électorale a été effectuée en ce qu’elle dépasse le cadre de l’élection présidentielle». 
 
Ne s’en limitant pas là, Aly Ngouille Ndiaye a rappelé les raisons de l’extension de ce système de filtre qui existait depuis longtemps dans la législation sénégalaise. Selon lui, ce système «a juste fait l’objet d’une extension aux partis et coalitions de partis politiques et aux élections locales pour des besoins de rationalisation face à une inflation progressive des candidatures». Refusant ainsi toute ingérence dans le système électoral du pays, il dira que «c’est en toute souveraineté que cette extension a été faite par le peuple sénégalais à travers sa représentation nationale». Par conséquent, dans un refus voilé de suivre la recommandation de la Mission d’observation de l’Ue, Aly Ngouille Ndiaye indiquera que «toute modification ultérieure sera le fait du peuple sénégalais souverain dans les mêmes formes».
 
Pour rappel, la Mission d’observation de l’Ue, dans son rapport, a recommandé «d’abroger les dispositions portant sur le parrainage citoyen dans le cadre des élections locales (municipales et départementales)». Sur les raisons évoquées, la Moe estime que la «question de la représentativité ne s’y pose pas de la même manière que pour des élections nationales, et le parrainage citoyen à cette échelle risque de porter atteinte à des droits politiques fondamentaux».
 source sud quotidien

Laisser un commentaire