Ramadan : les prostituées reçoivent de l’argent et remboursent par une passe après le mois béni.

0 113

En cette période de ramadan, la clientèle se fait rare pour les « filles de joie », obligées d’assurer le service minimum. Cependant leur technique consiste à contracter de l’argent moyennant une passe après le mois béni

Pour les prostituées de Ziguinchor, les affaires ne sont plus ce qu’elles étaient avant le ramadan. En ce mois béni, la majeure  partie de leur clientèle observe le jeûne et ne peut donc pas demander leurs services. Les rares clients qui se présentent à elles profitent de la situation et ne paient alors que le minimum nécessaire «  les clients sont presque introuvables. Et ceux qui viennent, ne paient pas cher. Ils profitent de la rareté de la clientèle », affirme l’une d’entre elle. Cette situation les oblige à quémander de l’argent de l’argent au prés de leur fidèles clients, mais ceux-ci ne donnent pas leur argent gratuitement, c’est une forme de prêt qui sera remboursé à la fin du ramadan « il faut parfois quémander, appeler ses fideles clients pour quelques billets de banque, à savoir mille francs ou deux mille. Et cet argent est placé dans le compte d’une dette. Car, ils te disent, après la fin du ramadan,tu me rembourseras, par une passe », affirme une autre fille de joie.
source: senegal7

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.