Qui va arbitrer le duel à distance entre Mouhamed Dionne « Double bouton » et Abdoul Mbaye?

44

Qui va arbitrer le combat à distance entre Abdoul Mbaye et Mohamed Dionne, alias «Double bouton» ? Si on pose cette question, c’est qu’il semble que «Double bouton» est hanté par Abdoul Mbaye. Chaque fois que Mbaye fait une sortie, il s’empresse de répliquer. Et la plupart du temps, il le fait très mal. Lisez avec nous sa «réponse-garouwalé» dans le Soleil de lundi dernier à une question de Yakham Mbaye parlant du Programme de lutte contre les inondations. «C’est bien cela le cadre de travail de l’Etat qui a permis, depuis 2012, aux différents gouvernements du Président Macky Sall l’atteinte de résultats appréciables dans le cadre de la lutte contre les inondations», dit-il avant de larguer ses missiles mouillées : «maintenant chacun est libre de penser qu’après lui, ce fut le déluge. Mais il n’est pire folie que de se croire le nombril du monde ; l’Etat étant toutefois une continuité». Et vous savez quoi, Abdoul Mbaye «faléwouko sakh». Dur dur dur d’être «Double bouton».


Rts un danger public
Mais «Double bouton» a un rival de taille. Il s’agit de «Rien tous les soirs». Puisque son Directeur général est notre «grand», on ne peut pas se permettre d’écrire «Racine tous les soirs». N’est-ce pas ? Mais ce qui est sûr, c’est que la petite commune de Wakhinane Nimzatt n’a jamais autant intéressé la Rts. Mais bref, parlons de choses plus sérieuses. Le lendemain des inondations, «Rien tous les soirs» a publié, juste avant le journal télévisé des images «No comment». Et vous savez quoi. Nos potes commencent par montrer les inondations à Dakar. Alors qu’on croyait que c’était pour nous montrer la situation, elle enchaîne avec la situation en Espagne, en Turquie, en Italie, au Soudan, au Niger et même à la Kaaba. Dans ces pays, ils montrent des averses avec de l’eau qui ravage tout sur son passage. Des situations cataclysmiques quoi. Rien à voir avec les quelques millimètres de pluie tombés à Ndakarou et environs. Ils sont dangereux. Mais vraiment dangereux quoi. Malheureusement, ils n’ont pu duper le peu de personnes qui regardaient à cette heure. Ça ne changera jamais quoi là-bas. 


 LES ECHOS

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.