Quel couac pour l’OM !

0 190

Alors que l’Olympique de Marseille espérait attirer Valentin Rongier pour compenser le départ de Luiz Gustavo, le club olympien s’est heurté à l’intransigeance du président du FC Nantes.

Alvaro Gonzalez et Dario Benedetto. Telles sont au final les deux seules recrues de l’Olympique de Marseille lors de ce mercato estival. Au moins ces deux renforts donnent-ils satisfaction en ce début de saison, l’Espagnol, prêté par Villarreal, faisant la paire en défense centrale avec Boubacar Kamara et l’Argentin ayant montré ses prédispositions devant le but en marquant successivement à Nice et contre Saint-Étienne.

Si l’on s’en tient au discours tenu par Jacques-Henri Eyraud en juillet, l’OM a donc réussi son mercato. ” Le poste d’attaquant est à pourvoir, puisque Mario Balotelli ne poursuivra pas l’aventure avec l’OM. On regarde au-delà du poste d’attaquant, en défense centrale notamment”, avait-il alors expliqué. C’était néanmoins oublier la faiblesse du couloir gauche de la défense phocéenne, où Jordan Amavi enchaîne les prestations au mieux quelconques, ou le besoin de sang-neuf en milieu de terrain.

Seulement trois joueurs au milieu

Faute de moyens et malgré les récents propos du président marseillais qui assurait du contraire, l’arrivée d’un troisième renfort n’était néanmoins possible qu’en cas de vente au préalable. Ainsi fallait-il déjà s’entendre avec Fenerbahçe au sujet de Luiz Gustavo pour attirer Valentin Rongier, érigé comme une priorité par Andoni Zubizarreta.

Mais si le milieu brésilien a finalement rallié la capitale turque, moyennant une indemnité de transfert de sept millions d’euros, l’OM n’est pas parvenu à s’entendre avec le FC Nantes. Après des semaines à louvoyer, les dirigeants olympiens ont pourtant proposé 15 millions d’euros (dont deux de bonus) plus un intéressement à hauteur de 50% sur une éventuelle plus-value en cas de revente, mais Waldemar Kita a tiqué sur la limite fixée à 5 millions d’euros pour la plus-value et surtout jugé cette proposition trop tardive.

Voilà comment André Villas-Boas risque donc de devoir composer avec les seuls Kevin Strootman, Maxime Lopez et Morgan Sanson en milieu de terrain. A moins de l’arrivée d’un joker qui pourrait d’ailleurs être… Valentin Rongier, espère-t-on encore côté marseillais.

source sport fr

Laisser un commentaire