Projet de monnaie unique pour la Cedeao : Bientôt un nouveau rapport

0 136

Le projet de monnaie unique des pays de la Cedeao date depuis 1983, selon RFI et les 15 pays de l’Afrique de l’Ouest espèrent toujours cette monnaie unique, d’où un nouveau lancement en 2020. Après le report à plusieurs reprises, du lancement, les ministres des finances et gouverneurs de banques centrales des pays de l’Afrique de l’Ouest maintiennent toujours le cap.

L’objectif de cette rencontre à Abidjan était d’examiner le rapport du comité d’experts sur les noms et symboles de la future monnaie, le régime de change ou le modèle de banque centrale à adopter. Des décisions qui seront rendues selon RFI, dans leur propre rapport le mardi. Selon Adama Koné, ministre ivoirien de l’Économie et des Finances, il reste des défis à surmonter.

Selon JA, la future banque centrale de la monnaie unique de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), prévue en 2020, devrait être basée sur un modèle fédéral, et le régime de change de la future devise commune devrait être flexible.

Les chefs d’État de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) se pencheront, le 29 juin à Abidjan, sur l’agenda de la monnaie unique de la zone, en épluchant les différents aspects du rapport du comité interministériel des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales. Lors de la réunion tenue les 17 et 18 juin à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, les ministres et gouverneurs des banques centrales ont tracé les jalons de la nouvelle monnaie unique, dont l’entrée en vigueur est prévue pour l’an prochain.

Selon le rapport qui sera soumis aux chefs d’État et que Jeune Afrique a pu consulter, la monnaie commune de la Cedeao devrait s’appeler « ECO » et le modèle de la future banque centrale devrait être fédéral.

Le régime de change retenu sera flexible avec un ciblage de l’inflation globale comme cadre de politique monétaire. Les États de la Cedeao devront mettre en œuvre des mesures et des réformes pour s’acheminer vers une convergence macro-économique, qui conditionnera la création d’une monnaie unique crédible.

Les pays ont jusqu’au 29 octobre pour transmettre à la Commission de la Cedeao leurs programmes pluriannuels de convergence pour la période 2020-2024. «Nous avons enregistré des avancées notables, notamment dans les performances en matière de convergences macroéconomiques, condition sine qua non pour la crédibilité du processus de création de la monnaie», a estimé Adama Koné, le ministre ivoirien de l’Économie et des Finances, et président de la réunion d’Abidjan.

source:senego


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.