“Nourou Niang ironise sur la candidature de Boubacar Camara”

0 124


A l’approche de la présidentielle, les intentions de candidatures se manifestent. Récemment, l’ancien directeur général de la Douane , M. Boubacar Camara a déclaré vouloir compétir en février 2019. Originaire de la commune de Grand Yoff, M. Nourou Niang s’est prononcé devant la presse, ce jeudi 07 juin 2018, sur ce cas qu’il qualifie de « ridicule ». Car pour lui, « un candidat qui ne peut pas gagner une rue dans son fief ne peut pas gagner tout le pays ».

« Personne ne connait Boubacar Camara, et les gens se demandent si ce prétendu candidat habite réellement à Grand Yoff », s’est interrogé ce jeudi  M. Nourou Niang. Devant les journalistes, il s’est demandé comment quelqu’un peut demander le suffrage des Sénégalais alors qu’il n’a rien fait dans sa localité d’origine malgré ses nombreuses hautes fonctions occupées dans le pays.

Le responsable de l’Apr Grand Yoff avertit : « il ne s’agit pas de choisir n’importe qui pour impacter sur notre destin ou celui du Sénégal ».
Évoquant la situation politique à Grand Yoff, M. Niang estime qu’il n’y a pas photo et que le jour du 24 février 2019, les citoyens accorderont à plus de 70% leurs voix à Macky Sall eu égard à ses nombreuses réalisations.

Dans la commune. Il cite les travaux d’assainissement qui ont solutionné le problème des inondations, l’érection d’un commissariat de police qui a réduit de façon considérable l’insécurité, l’édification d’un lycée, les financements accordés surtout aux femmes sans compter les programmes en matière de santé entre autres. Tout cela pour dire que la vie des citoyens a changé en bien.

Pour ce qui est de leur plan d’action pour barrer la route à ce qu’il appelle « un aventurier de plus », M. Nourou Niang souligne qu’avec ses camarades, ils ont commencé déjà à occuper le terrain en se rapprochant des populations pour les vulgariser sur les projets du chef de l’État et de l’enjeu que constitue ce scrutin capital pour assurer un avenir des futures générations.

Pour terminer M. Niang avertit ses compatriotes : « vous n’avez encore rien vu, il y aura encore des candidatures farfelues pour semer le doute dans l’esprit des Sénégalais. Ils veulent se faire une publicité personnelle sur leur image mais les Sénégalais ne sont pas dupes, ils savent reconnaître la bonne graine de l’ivraie », conclut-il.



Laisser un commentaire