Mohamed Ndiaye filme ses ébats sexuels avec sa copine et l’envoie à son ami

14

IGFM  – Mohamed Ndiaye et son ami Cheikh Tidiane Ba, ont partagé hier lundi, la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, avec leur victime, Ramatoulaye Diallo. Leur différend porte sur une affaire de sextape, sur fond de chantages.

Une singulière affaire de «sextape» incriminant Mohamed Ndiaye et son ami Cheikh Tidiane Ba, a été évoquée hier lundi, au tribunal des flagrants délits de Dakar. Au cours des débats d’audience, la plaignante Ramatoulaye Ba qui n’en pouvait plus de voir une partie de sa vie intime exposée publiquement, va craquer, avant de s’évanouir, occasionnant deux heures d’interruption de l’audience. Revenue à elle, le tribunal a poursuivi les débats. Lucide, Ramatoulaye, 22 ans, taille moyenne et teint clair, va sereinement articuler ses récriminations contre les deux prévenus : son petit copain, Mohamed Ndiaye et son ami, Cheikh Tidiane Ba, poursuivis pour collecte illicite de données à caractère personnel, menaces de diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs, viol, extorsion de fonds, et chantage.

Les débats contradictoires ont permis de savoir que la plaignante, R. Ba et son copain se sont connus à travers les réseaux sociaux (l’application Instagram), dans le courant du mois de juin dernier. Mohamed Ndiaye qui est tombé sur la belle photo profil de R. Ba, lui envoie un message d’ami. Faisant connaissance, ils s’échangent leur numéro de téléphone portable. Mohamed finira par déclarer sa flamme à sa conquête qui accepte sans réserve. Mohamed va ainsi l’inviter chez lui. Ils partagent des moments intimes agrémentés par des rapports sexuels consentants, que Mohamed  Ndiaye a immortalisés dans un enregistrement vidéo, accepté par sa copine qui pose nue sur le film, grillant une cigarette.

Seulement, après avoir soulagé sa libido, précise la plaignante, son copain l’a abandonnée dans la chambre, sous prétexte qu’il devait livrer un téléphone portable et revenir. A l’absence de son copain, indique-t-elle, l’ami de celui-ci, Cheikh Tidiane Ba l’a retrouvée dans la chambre. Contre toute attente, confie-t-elle, «Cheikh m’a montré le film de mon intimité sexuelle  avec mon copain.» Après quoi, «il a promis de me restituer la vidéo, si j’accepte de coucher avec lui. A défaut de quoi, il publiera la vidéo sur le célèbre site «Seneporno».» Selon la plaignante, elle a cédé à ce chantage, par crainte des conséquences d’un tel scandale sur sa vie. Seulement, affirme-t-elle, l’ami de son petit copain va devenir plus ambitieux. «Il a continué à me faire chanter, tantôt pour une partie de jambes en l’air, tantôt en me réclamant de l’argent (5000 FCfa…)»

Soudeur métallique, Mohamed, 23 ans, domicilié à Pikine, a reconnu avoir filmé ses ébats sexuels avec la plaignante et transféré le film à son ami Cheikh Tidiane Ba. Lequel a réfuté les accusations portées sur lui. «Elle m’accuse à tort, je ne lui ai pas proposé de rapport sexuel en change de la vidéo», s’est-il défendu. Ramatoulaye Ba va charger les prévenus, les accusant de viol. Le parquet a requis 2 ans, dont 3 mois ferme contre Mohamed Ndiaye et 2 ans, dont 1 an ferme contre Cheikh Tidiane Ba. La défense a plaidé la relaxe ou à défaut une application bienveillante de la loi pour Mohamed Ndiaye. Le tribunal a mis l’affaire en délibéré au 5 décembre prochain.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.