Me Bassirou Ngom avocat de l’Etat : « Ce qui s’est passé chez Wade…Malick Gackou détient le Guinness des maladresses dont lui seul connaît le secret"

0 312


» Engagé par l’Etat dans le cadre de la traque des biens mal acquis, Me Bassirou Ngom revient ici sur les événements intervenus chez Me Wade au Point E. Là où ce dernier dénonce une tentative de saisie de sa maison, son confrère avocat dément et apporte des précisions. Sur la sortie de Malick Gackou, intervenue hier, invitant à un débat contradictoire avec le Chef de l’Etat, Me Ngom de noter que le leader du Grand parti est « un Gaston Lagaffe » auquel il ne faut donner aucune importance

.Me comment appréciez-vous la sortie de Me Wade relative à la saisie de sa maison ? Me Ngom : « Je trouve qu’elle est malheureuse dans la mesure où même l’intéressé sait que personne n’a jamais touché à son bien depuis le début de cette procédure. D’ailleurs je me demande depuis quand les huissiers débarquent chez quelqu’un pour réclamer des clefs. Rien de tout cela n’est exact et tout participe à une tentative de faire croire à une persécution. Ce qui s’est passé : c’est que l’huissier qui exécute une décision de justice s’est présenté au point E qui reste le domicile connu de Karim Wade dans la procédure pour tout simplement déposer un commandement de payer pour lui. C’est cette situation que Me Wade a voulu mettre à profit comme il sait bien le faire pour dire que l’huissier a réclamé les clefs de sa maison. Cette procédure n’a jamais visé Me Abdoulaye Wade et aucun de ses biens qu’ils soient mobiliers ou immobilier n’a fait et ne fera l’objet de saisie. Comment appréciez-vous la situation universitaire. La crise née du décès de Fallou Séne ? Ce qui s’est passé à Saint louis est très déplorable et il est temps que les autorités administratives qui s’occupent de ces questions fassent preuve de diligence et de responsabilité pour mettre en œuvre la vision que le Président de la République a pour l’éducation. Vous savez que le président de la République a fait en 6 ans en termes d’accompagnement ce que tous les gouvernements successifs n’ont pu faire en plus de 60 ans et ce n’est pas un fait discutable. Je souhaite comme tous les sénégalais que les différentes enquêtes aussi bien judiciaires qu’administratives aboutissent et que les responsabilités soient situées et les auteurs sanctionnés. J’ai bon espoir que le rapport de l’IGE sur les disfonctionnements de l’administration nous permettra de démasquer ceux qui ont fait preuve de négligence pour ne pas dire de sabotages soient démasqués et sanctionné à la mesure de leurs fautes respectives. Et les mesures prises par l’Etat, l’augmentation des bourses et la diminution de la restauration. Dans le long terme est-ce que ces réformes peuvent tenir ? J’estime que c’est une mesure salutaire pour ce qu’il participe de la volonté toujours renouvelée du Président Macky Sall depuis son accession au pouvoir d’améliorer sensiblement les conditions d’existence des étudiants. C’est une mesure qui peut être perpétuée parce que la volonté politique existe et que le Président de la République s’est toujours inscrit dans une dynamique de partage de nos ressources surtout ce qui concerne le capital humain auquel il donne une place de choix dans sa politique. Le Chef de l’Etat a fait une sortie sur les tirailleurs qui a provoqué une belle polémique. La comprenez-vous (la polémique) ? Vous savez que l’opposition sénégalaise s’accroche sur tout et rien faute de pouvoir attaquer le bilan de manière objective. Chacun peut avoir ses sentiments ce que je concède à tout un chacun mais l’honnêteté intellectuelle ne voudrai pas qu’on coupe une partie d’un discours pour en changer l’esprit et l’utiliser à des fins politiques. Malick Gackou du Grand Parti a demandé un débat public entre le Chef de l’Etat et lui sur des questions d’actualité. Que lui répondez-vous ? J’ai écouté le discours décousu, comme il en l’habitude, de Monsieur Malick Gackou qui à la fin a demandé sans y croire de faire un débat avec monsieur le Président de la République. Il n’a peut-être toujours pas compris malgré ses contreperformances que la politique ce n’est pas le folklore ou les déclarations fracassantes même s’il détient le Guinness des maladresses dont lui seul connaît le secret.


www.dakaractu.com

Source link

Laisser un commentaire