Me Bamba Cissé s’indigne et réclame une enquête

0 142
Le chef de cabinet du président de la République n’est pas le seul à s’indigner de l’abatage de l’hippopotame à Kédougou. 

Pour Me Bamba Cissé, cela est «inadmissible». Selon l’avocat, si cet hippopotame a été abattu alors qu’il était coincé dans une fosse septique à Kédougou, ce sont alors des faits extrêmement graves qui méritent l’ouverture d’une enquête pour que les auteurs soient traqués. 

Il rappelle que l’hippopotame est une espèce intégralement protégée au sens du code de la protection de la faune qui, en son article 27 in fine, prévoit des peines allant «de 1 à 5 ans contre quiconque abat volontairement des espèces intégralement protégées sans permis scientifique». En tout état de cause, selon lui, il faut nécessairement qu’une enquête soit ouverte sur ces faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.