Manifestation au Centre-ville : La Cour Suprême « annule » l’arrêté Ousmane Ngom…

0 22

L’arrêté Ousmane Ngom», du nom de la fameuse interdiction de manifester dans le centre-ville de Dakar, est une violation des droits de l’homme, jugent les organisations de défense des droits de l’homme, qui y voient une atteinte aux libertés.

Le 31 août 2018, le préfet de Dakar interdisait un sit-in du Parti démocratique sénégalais (Pds) devant le ministère de l’Intérieur, par arrêté N° 0305 P/D/C.

A en croire Libération,  la Cour suprême a annulé, jeudi, l’arrêté du préfet, après avoir constaté les «violations manifestes» contenues dans l’arrêté Ousmane Ngom.

Pour mémoire, Me Assane Dioma Ndiaye avait introduit une demande d’abrogation de l’Arrêté Ousmane Ngom auprès du ministère de l’Intérieur, pour «illégalité manifeste».

Mais, La robe noire semble n’avoir pas été pris en compte par les services d’Aly Ngouille Ndiaye.

Ceci étant, le droit de l’hommiste a saisi la Chambre Administrative de la Cour suprême du Sénégal, le 13 septembre dernier, d’un recours pour excès de pouvoir contre l’Arrêté.

source:SENEGO

facebook-f


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.