Les solutions du marabout Cheikh Baye Ndiaye pour développer le Sénégal

0 79

Cheikh Baye Ndiaye est de retour au Sénégal. Après plusieurs années d’études dans les grandes universités en Egypte et en Arabie Saoudite, le jeune chef religieux a foulé le sol sénégalais pour apporter une pierre à l’édifice.

Intéressé par la situation actuelle du Sénégal : sécurité, développement entre autres sujets…, le marabout Cheikh Baye Ndiaye veut partager son expérience et son savoir avec la population sénégalaise.

Cheikh Baye Ndiaye est un jeune chef religieux qui cherche à rassembler toutes les croyances religieuses sous une même bannière à travers une organisation d’action humanitaire et une journée culturelle dédiée à Baye Niasse pour promouvoir la paix et les bonnes valeurs dans notre société.

Cependant, le marabout compte apporter sa touche sur le développement du Sénégal. Ainsi, il vise trois (3) secteurs essentiels (sécurité, développement, jeunesse)  dans lesquels le Sénégal peut s’appuyer pour aller de l’avant. Abordant l’aspect sécuritaire, Cheikh Baye Ndiaye communément appelé « Borom Solution » pointe du doigt le terrorisme, un mal qui menace tous les pays du monde.

Pour lui, des personnes mal intentionnées sont prêtes pour détruire l’image positive de l’islam. « Ces personnes critiquent les croyances religieuses des fidèles musulmans pour atteindre leurs objectifs. Elles veulent coller le terrorisme à l’islam. Alors notre position est de faire tout pour les contre carrer par tous les moyens », dit-il.

Détenant des pouvoirs mystiques dont le chaman, Cheikh Baye rétablit la santé ou l’ordre social à l’aide des talismans. Du coup, il agit comme un conseiller de la population. D’ailleurs, dans la rencontre de ce vendredi avec la presse au King Fahd Palace, il s’est permis de sensibiliser la jeune génération sur les impacts des réseaux sociaux utilisés sans modération au Sénégal.

Autre chose, pour l’aspect du développement, le guide spirituel veut tout d’aborder développer l’état d’esprit des Sénégalais avant de s’aventurer à trouver des solutions pour le développement durable.

Toutefois, il est bon à préciser que Cheikh Baye Ndiaye ne demande en général pas de salaire pour ses actions, mais » l’obligation morale tacite et de pourvoir à ses besoins qui se réduisent à la nourriture et à la boisson , ainsi qu’au vêtement ».

A préciser : le rappeur Kilifa était de la partie pour soutenir le projet humanitaire du marabout.



Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.