Les partisans de Khalifa Sall exigent que lumière soit faite…

0 147


La mort de Fallou Sène n’a pas laissé indifférents les partisans de Khalifa Sall qui, depuis un certain temps, ne se font plus entendre. Occasion saisie, par cette tragédie qui a frappé les universités du Sénégal, pour que le Mouvement ‘Fal Khalifa Sall’ sorte de son terrier pour dénoncer, avec la dernière énergie cet acte mais aussi rappeler à l’ordre le régime en place. 

« Le mouvement Fal Khalifa Sall a suivi avec beaucoup de consternation et de désolation les violences qui sont survenues à l’université Gaston berger de Saint Louis et qui ont conduit à la mort de Fallou Sene, étudiant en licence 2 à cause du non payement des bourses à date échue…« , peut-on lire dans une note parvenue à senego. Non sans rappeler au gouvernement « son devoir à préserver le bien être des sénégalais« . Pour eux, le régime en place « relègue au second plan les priorités des populations comme le Payement des bourses des étudiants. »

« Cet état de fait montre le manque de cohérence du PSE dont son axe II qui parle de la revalorisation du capital humain. La bourse constitue pour l’étudiant un moyen d’amélioration de ses conditions de subsistance et un intrant pédagogique. Le mouvement Fal Khalifa Sall demande au gouvernement de prendre des mesures fermes et de diligenter une enquête pour situer les responsabilités et que la violence soit éradiquée de nos campus universitaires« , exigent les pro-Khalifa.

Le mouvement « fal Khalifa » présente ses condoléances les plus « attristées » à la famille du défunt ainsi qu’à la famille estudiantine. Les partisans du maire de Dakar demandent ainsi aux étudiants de retourner dans les amphithéâtres « pour un meilleur devenir de notre nation car étant la relève de demain, à tous les niveaux« .

Et de poursuivre: « Nous appelons l’Etat du Sénégal à ne ménager aucun effort pour l’aboutissement des enquêtes menées et les rendre publiques afin que nul n’en ignore la teneur. Cela participera à la respectabilité de notre justice à qui nombre de concitoyens ne font plus confiance…« 



Laisser un commentaire