Le Sénégal à mal au cœur

101

A ce jeu, c’est à désespérer de ces messieurs et dames. Mais on est où là ? A la borne-fontaine du bourg ou dans une cour de récréation ? On se calme messieurs, y a pas de raison de se donner des coups car les urgences sont ailleurs. Pendant que le Sénégal a mal au cœur, que des milliers de citoyens sont victimes des inondations, le Chef se « bunkerise » dans son Palais et trouve le temps de converser pendant 5 heures avec ses alliés politiques par visioconférence !

Et n’a toujours pas trouvé le temps d’aller rendre visite aux victimes des inondations. Ah s’il s’était agi d’aller présenter ses condoléances à la famille d’un marabout qui aurait passé l’arme à gauche ! Passons… En ces instants poignants de la vie du pays, donc, y en a qui se chamaillent comme des chenapans devant un pot de confiture.

Se lançant des piques qu’ils auraient pu nous épargner. Que toute l’opposition se retrouve sur le terrain des inondations si elle peut soulager la misère des pauvres sinistrés, c’est tout bénéfique pour ces desperados. Il n’y a aucune raison de se tirer dans les pattes ou de s’accuser de maladie vénérienne ou autres saloperies. Le discours doit certes être viril, mais dans l’élégance. Un débat d’idées pour faire jaillir de lumineuses pensées, et pas un débat de caniveau sans grand intérêt pour la masse.

Une opposition qui est présente sur le terrain des inondations, mais aphone sur la marche cahoteuse du pays avec un capitaine qui semble esseulé et loin de maitriser son sujet si bien que sa télévision nous fait prendre des vessies pour des lanternes. Il parait que le capitaine va débuter des tournées « économiques ». Pour vendre du vent aux malheureux ? En tout cas partout dans le pays, les pleurs se font entendre. Le pays va mal si bien que même un gouvernement élargi à des gens qui ont faim ne pourrait guérir le mal qui est profond et à tous les niveaux. Le pays souffre surtout des choix hasardeux du Chef sur ses projets coûteux, inutiles et improductifs…

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.