LE PADESS UN PROGRAMME MISE EN PLACE POUR RÉDUIRE la pauvreté

32

Un atelier de partage et de mise à niveau des organisations membres et structures affiliées de L’UAEL sur la mise en œuvre du Programme d’Appui au Développement Économique et Social du Sénégal (PADESS) dans les régions de Dakar Kaolack et Sédhiou est organisé aujourd’hui à Dakar.

Un programme mise en place pour contribuer à la réduction de la pauvreté par le soutien à l’opérationnalisation des politiques et stratégies nationales de lutte contre la pauvreté. Il vise à l’autonomisation socio-économique des groupes les plus défavorisés comme les femmes, les jeunes,et les familles).Un programme qui contribue au développement économique local durable à travers l’appui aux petites et Moyennes entreprises.

Docteur Adama Diouf president de l’union des associations des locaux du Sénégal salue l’initiative de cet Atelier car il a participé au lancement du PADESS qui est le cendre du PIDES Programme Intégrés de Développement Economiqueet Social. Il déclare “ Nous avons deux défis, aux niveaux des collectivités:le développement économique local dans notre collectivité territoriale pour être en phase avec la réforme phare du chef de l’état avec l’acte de la décentralisation mais aussi être en cohérence avec le plan Sénégal Émergents. C’est tous ses programmes qui font que nous sommes impliqués dans la formalisation des programmes de cet nature qui impulse l’économie locale. C’est ce qui est innovant dans le PADESS.”

Il poursuit,”Le 2ème défit c’est qu’il faut mobiliser les communautés à partir des problématiques de développement social adosser à l’équité a l’inclusion sociale à l’utilité sociale.Enfin le 3eme défit c’est donner corps à une vision importante sur la quelle on ne cesse d’insister .c’est le virage économique de nos collectivités territoriales, le format sur le quel nous insistons c’est donner du sens à notre approche en tant que acteur à la base. une approche économique adosser a des préoccupations suffisamment identifiées mais avec des programmes de développement avec toutes les partis prenantes pour cibler, les couches vulnérables les populations qui en demandent et je pense que c’est vraiment important. Un partenariat comme le PADES est utile de notre point de vue.C’est pourquoi nous avons signé en partenariat avec le PADESS depuis un an…Nous nous satisferont des 12 écoles qui ont été construites dans le communes des 18 postes de santé, les maisons communautaires dans les régions d’implantations. Il s’agit de la région de Dakar, la région de kaolack, et la région de Sédhiou. Nous sommes trop contents en tant que collectivité territoriale d’être présent dans cet atelier.”


LE PADES Programme d’Appui au Développement Économique et Social de Sénégal est une initiative du ministère de la Femmes de la famille du genre et de la protection des enfants. C’est une initiative que le ministère déroule un partenariat avec la coopération Italienne, mais, qui s’inscrit dans une logique de consolidation des acquis du PIDES Programme Intégré de développement économique et social qui avait expérimenté un processus d’automatisation sociaux économiques des femmes, et des jeunes mais dans une perspective de développement économique local.

Mme Diop Aissatou BA, la coordinatrice du PADESS, revient sur l’importance du PADESS,qui poursuit l’aventure, en densifiant les incitative en pensant à l’échelle du point de vue territoriale géographique,avec l’extention vers la région de Sedhiou. ”Nous réalisons des infrastructures complètes mais, aussi nous soutenons des initiatives plus fortes les PME.”

Des approches sont entrain d’être expérimentées qui peuvent permettre d’implanter dans d’autres communes d’intervention. Donc ceux sont des expériences pilotes qui vont permettre de contribuer à l’émergence d’équité de territoire fort. C’est pour cette raison nous sommes en partenariat avec d’autres partenaire comme UEFBIE à travers le projet FACE EMERGENT. Mais aussi nous travaillons avec l’observatoire des conditions de vie des populations pour voir comment mesurer les effets et impact de nos projet.

A noté que la pauvreté n’est pas que monétaire mais multidimensionnel,et pour la mesurer il faut un index. Ce dernier qui est actuellement disponible est base 2011 et l’expérience avec le PADESS va permettre à ses communes bénéficiaires de disposer d’un indice de pauvreté multidimensionnel pour savoir exactement à quel niveau de pauvreté elle se situe. Mais aussi pour voir si le programme PADESS a diminué ou augmenté cette pauvreté qu’ils sont entrain de combattre.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.