Le Fouta a d’autres priorités qu’un aéroport

0 86

Nous avons appris que le réseau du transport aérien sénégalais va accueillir un nouveau bébé rafistolé à 14 milliards de Francs CFA.

C’est le Fouta, précisément Ourosagui, qui aura l’insigne honneur d’abriter cette infrastructure.

Monsieur le Président, au cours de vos fameuses visites effectuées dans les années 2008- 2009-2010, à dos de cheval et sur des charrettes ; lorsque vous n’hésitiez pas à vous faufiler sous les portillons des cases lugubres, les populations du Fouta avaient-elles exprimé le besoin d’avoir un aéroport ?

Je suis sûr que la réponse est : non !

Je vous demanderais encore, Monsieur le Président, son Excellence Macky Sall, si ces mêmes populations avaient pu vous rencontrer lors de vos spectaculaires tournées économiques.

Certainement, oui, car nous savons que vous êtes un Président très proche du peuple. Vous aimez évoquer, à juste raison d’ailleurs, vos origines modestes, pour prouver que vous ne pouvez pas trahir le peuple, parce qu’étant un véritable produit de ce peuple.

Lorsque donc vous êtes venus à Matam, dans le cadre de vos tournées dites économiques, ce peuple qui a eu l’insigne honneur de vous revoir, vous a –t-il dit qu’il a besoin d’un aéroport ?

Là, je dis encore non !

Son Excellence, durant la dernière campagne présidentielle de février 2019, vous êtes retournés au Fouta. Les populations ont-elles cité un aéroport dans leurs doléances ?

Non !

Enfin Monsieur le Président, les jeunes du Fouta qui ont manifesté récemment, paraît-il pour exprimer leur déception par rapport à votre régime, vous ont-ils rappelé la promesse de cet aéroport que vous aviez décidé de faire le 9 mars 2017, devant un parterre de privilégiés ?

Non !

Monsieur le Président, je me permets de vous rappeler les doléances ou plutôt les besoins des populations du Fouta que vous connaissez parfaitement.

Le Fouta a besoin d’écoles fonctionnelles et non d’abris provisoires.

Le Fouta a besoin de structures sanitaires pour aider ses malades qui meurent sous les hangars servant de gares routières, fautes d’ambulances pour les acheminer dans des espèces d’hôpitaux qui manquent de tout.

Le Fouta a besoin de projets destinés aux jeunes, femmes, paysans, pasteurs, pêcheurs, etc., et de bonnes routes.

Son Excellence, en définitive, un aéroport ne fait pas encore partie des priorités du Fouta.

Laissez-moi vous dire que seuls vos souteneurs nouveaux riches embourgeoisés sont pressés de voir cet aéroport pour satisfaire leur plaisir de voyager en voltigeant au-dessus des pauvres populations.

Dr. Amadou SOW

Membre du Mouvement National des Cadres Patriotes

Et de l’Ecole du Parti de PASTEF

Laisser un commentaire