Kolda : Diao, un infirmier militaire devenu “avorteur clandestin”

0 55

Après avoir décroché tous les rangs du commandement militaire, M. Diao n’a trouvé autre métier, après sa retraite, que de pratiquer l’avortement clandestin. En effet, l’infirmier militaire qui faisait avorter clandestinement les filles et les dames enceintes entre 75 000 et 150 000 francs Cfa selon la prestation de ses services, a été mis aux arrêts par la police de Kolda le mercredi 3 juillet dernier. Le vieil infirmier a été déféré le vendredi 5 juillet au parquet de Kolda pour avortement clandestin et exercice illégal de la profession.  

Une pratique illégale qu’il exerce depuis bientôt des décennies, selon les éléments de l’enquête de la police…

dakaractu

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.