Il faut arrêter Macky SALL

147

Il est temps de se lever pour combattre la bête immonde. Plus elle entend le silence qu’elle interprète comme un feu vert, plus la mise en œuvre de ses plans machiavéliques monte en gammes toxiques. À ce rythme, ce n’est pas seulement notre démocratie qui sera assassinée et modulée selon les goûts tyranniques de l’animal auquel le peuple l’a malencontreusement confiée. L’heure est grave. Mortelle. Tout s’effondre. Le pays est devenu rouge: de déficits, de reculs, de malheurs, de sang de la criminalité, de sa propre exécution.Un individu est à la manœuvre. Il ne connaît plus de limites à ses forfaits.

Hydrocarbures, fonciers, finances publiques, religion, éducation, santé, agriculture, infrastructures, diplomatie, investissements, tout, pour résumer, est désormais inerte entre ses mains. Jamais un individu n’a aussi profondément et cyniquement détruit une aussi prometteuse nation que le Sénégal. Sans reculer au même moment dans ses activités de braquage de ses biens, matériels et immatériels, qu’il a privatisés, sans remords ni hésitations.Cet homme est pire qu’un genocide collectif. Il ne mérite donc aucune pitié et surtout pas ces regards impavides, cette attitude apathique, ce recours vers une solution céleste. Bille en tête, il est grand temps de se lever, unis, pour dire à ce fâcheux des fâcheux, immoral, que trop, c’est décidément trop.

Les Maliens, mobilisés pendant des mois, l’église ivoirienne en rebuffade et tant d’autres exemples de peuples qui ont décidé de reprendre leurs destins en mains nous servent d’exemples. Et les luttes, dans un passé récent, de celui du Sénégal contre l’assassinat de ses acquis démocratiques et de ses ressources économiques, n’en sont pas moins d’autres sources de mobilisation collective pour combattre et chasser les corsaires.Et ça ne peut se faire dans des actes enrobés de prévenances défaitistes.Malgré les postures louches de Seydi Gassama d’Amnesty International, se distanciant de tout projet de pendaison de Macky SALL pour ses hauts crimes, les escroqueries d’une Raddho devenue un radeau à la dérive et les gesticulations d’un Alioune Tine autour de causes aériennes, la capitulation des mouvements droits-de-l’hommistes et celle des membres de l’opposition (l’officielle) ou du reste de la société civile, rien n’empêche que se mettent en rébellion les sénégalais encore lucides et déterminés.

C’est à eux, même en commençant par une minorité, à prendre la mesure de la gravité du projet antinational de ce minable escroc incapable d’identifier les limites de ce qui est tolérable.L’heure est propice à la révolte. Il suffit de prêter la plus petite attention aux dynamiques en cours, en passe de dynamiter divers régimes democraticides en Afrique de l’Ouest en même temps qu’une Cedeao moribonde, pour comprendre que le Sénégal est face à un choix strict: abdiquer devant le monstre mollasson Macky SALL où s’en défaire.Notre pays ne respire plus. Ses poumons étouffent. Le gros genou de Macky Chauvin doit être dégagé sans tarder.

Il y a plus que péril dans la demeure.Sénégalaises, sénégalais, jusqu’aux bébés, ne rien faire, ne pas se révolter, ne pas arrêter Macky SALL, ne pas le mettre hors d’état de nuire, immédiatement, c’est participer à une œuvre de non assistance d’une nation en danger de genocide par genuflextrangulation.Laissons cette lâche tâche, celle de l’abdication et de la prostitution auprès du fossoyeur de la nation, à ces opposants salonnards qui débattent de statut et de gouvernement de trahison nationale.Peuple du Sénégal, lève toi contre Macky SALL: il est encore en train de torturer ta constitution, de supprimer les élections et de vouloir s’installer à vie illégitimement sur pouvoir. Sans aucune gêne. En dépit de la banqueroute nationale dont tu paies les conséquences néfastes du prix de la destruction de tout ce que tu chéris ou tu rêves.Il faut arrêter Macky SALL. Right here, right now, right away, maintenant !Le peuple sénégalais n’a-t-il pas honte de se faire tuer et déshonorer par un aussi minable type ? C’est fracassant !

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.