En 6 ans, la dette du Sénégal est passée du simple au double

0 96

Entre 2012 et 2018, la dette du Sénégal est passée de 3000 à 6000 milliards de FCfa . Ce n’est, pourtant pas, une raison de s’inquiéter. Parce que cette dette est « soutenable », assure l’Économiste, Papa Malick Ndour, Spécialiste sur les questions de la Dette et des Finances publiques. M. Ndour prenait part à la matinée de réflexion sur la dette du Sénégal. Une initiative de Fondation Friedrich Ebert qui a vu la participation de personnalités politiques comme Mamdou Diop Decroix.
À en croire à Papa Malick Ndour, jusque-là, le régime du présidant Macky Sall est en train de payer des dettes concoctées par les régimes de ses prédécesseurs. Un avis qu’il partage avec le député Mamadou Diop Decroix. « Senghor je l’aime bien ; mais il était un bon grammairien, un poète, mais ça s’arrête là. On s’est mis à payer des dettes qui n’ont pas pu permettre de développer le pays. On a eu le PASS 1979, le Programme de Réforme Economique et Financière en 1984, le Programme d’Ajustement Moyen et à Long Terme 1985-1992 et le plan Sakho Loum en 1993. Parce que les programmes d’ajustement n’ont pas permis d’atteindre les objectifs bien au contraire, le tissu industriel a été déstructuré, l’école nouvelle éliminée, l’agriculture délaissée etc. Cela a été une période d’échecs. Abdou Diouf l’a dit, « j’ai passé 20 ans à ajuster et cela n’a pas marché » a révélé l’ancien ministre du Commerce, sous le régime de Me Abdoulaye Wade. Decroix de poursuivre : « Wade est passé, on a eu l’initiative PPE ce qui a permis de diminuer drastiquement le niveau de la dette, mais quand Macky est arrivé on a eu une accélération de l’endettement » a-t-il fait remarquer. Après six ans de pouvoir, l’actuel régime est au-delà de 60% de dette. « On était à 34% au départ de Wade. On va bientôt, atteindre 70%, c’est-à-dire le seuil de l’UEMOA » a-t-il averti.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.