Décès de Pape Dia: Ce que le médecin avait dit Bombardier en France

28

 Pape Dia s’est longtemps battu contre la mort avant de finalement rendre les armes hier, à l’hôpital de Thiès.

Affaibli par la maladie et les nombreux traitements, Pape Dia a été évacué par l’ancien roi des arènes, son frère Bombardier, en France pour des soins. Mais l’ex-manager était condamné à mourir au plus tard le 22 novembre, révèle un des compagnons de Bombardier, après l’enterrement à Touba.

C’est la raison pour laquelle, ajoute-t-il, le lutteur avait préféré le rapatrier mardi dernier pour éviter de le voir mourir en France avec toutes les paperasseries. Pape Dia repose désormais dans la ville sainte a Touba que le paradis soit sa demeure.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.