Contribution – Macky, la Com a ses limites !

0 10

Si le vol des élections était si aisé et qu’il n’y avait aucune forme de parade possible, ils attendraient le moment venu pour le faire sans tambour ni trompette.

Une grande partie de leur stratégie repose sur la fiabilité de leur plan de communication… leur option se résume à: choquer et décourager tout un chacun par l’illusion d’un vol prémédité…
Qu’apprenez-vous de la sortie malheureuse de Aly Ngouille Ndiaye relative aux cartes et sa volonté de faire réélire Macky Sall alors qu’il a en charge l’organisation des élections?
Que vous inspire ces pourcentages lancés de gauche à droite par les partisans d’une coalition qui à coup de milliers d’ordre de mission, s’est faite laminée à Dakar malgré sa déclaration de victoire qui aussi, avec le temps a été démontée par l’élection de Mme Wardini comme remplaçant de M. Khalifa Sall. Que n’ont-ils pas fait pour corrompre les maires de Takhawou Dakar?

Est-ce qu’il est normal en 2018 face au monde que des personnalités politiques sénégalaises se disputent sur la qualité d’un fichier électoral à moins de trois mois des élections ?
Pourtant, ils prennent très au sérieux les avis de la CEDEAO (qui leur avait d’ailleurs autorisé à entrer en Gambie) sur le dossier Khalifa, de l’Union Européenne sur le fichier et le processus électoral, du Comité des Nations Unies sur les droits de l’homme relatifs à procédure Karim c/ Etat du Sénégal, du FMI par rapport au déficit budgétaire pourtant souligné par le Président SONKO depuis presque une année.

La communication est très efficace dans ses capacités dissuasives et ostentatoires mais aujourd’hui malgré tous les canaux utilisés l’overdose de la cible a montré les symptômes et prémices d’une réaction violente mais tout aussi efficace à venir… ils en sont conscients.
Pour preuve, ils ont radicalement changé de stratégie et se positionne en challenger en lieu et place des remorques improductives et inappropriées. Ne me parlez pas de leur livre ou le standing show aux allures de “Me Too” vous classe désormais au rang d’opposant.
Permettez-moi cependant de relever l’incompétence d’un groupe qui détient le pouvoir qui a cumulé une vingtaine de milliers de milliards durant son septennat qui n’a pas su planifier ses actions de sorte à s’inscrire sur une dynamique où personne ne pourra l’inquiéter malgré les grands espoirs fondés en lui au lendemain d’une transition bien que démocratique mais chèrement payée, qui a fini par se transformer en caution de grands voleurs et protecteur du clan des hommes aux mains puantes.

Axer votre communication sur vos réalisations est votre pire erreur parce que non seulement elles suivent le cours normal des choses vous avez un budget pour, mais ne respectent aucunes règles de transparence et ne bénéficient non plus aux entrepreneurs sénégalais… quelle erreur!
Je vais vous dire, votre sort a été scellé moins de trois mois après votre élection… comme pour dire qu’une victoire avec la manière vaut mieux qu’une stratégie sournoise qui a consisté à surfer sur la vague de la colère et hystérie collective. Oui vous-même avez scellé votre sort en préférant votre frère utérin aux quatorze millions de sénégalais au mois de juin 2012 par la remise en cause de votre somptueux slogan “la patrie avant le parti”.

Les dés sont jetés, votre communication souffre de relance favorable et de relais crédibles au travers desquels les sénégalais peuvent s’identifier…

Dans ce climat, j’avoue que le vol est tentant mais c’est vous même qui avez organisé l’opposition à travers votre parrainage, c’est vous qui avez attiré l’attention de la communauté internationale par votre gestion calamiteuse. Sans compter sur la pugnacité d’opposants beaucoup plus compétents et sérieux qui ont subi vos foudre et qui ont malgré tout conquis le cœur des sénégalais. Ceux-là ne danseraient jamais devant leur peuple tant qu’il y aura des hôpitaux, des personnes exposées à la famine, etc.

La communication ne peut pas tout faire, je ne peux non plus relever toutes les failles de votre communication “has been”.

Je suis prêt !

Patriotiquement

Fadilou KEITA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.