Consommation et ramadan : Une baraka pour la baraka distribution

0 50

Période de diète, le ramadan n’en demeure pas moins, paradoxalement, un mois de grande consommation, au Sénégal. Après de longues heures de privation, les jeûneurs ont souvent les yeux plus gros que le ventre et n’hésitent pas à casser leur tirelire pour se gaver, à la rupture du jeûne. Une habitude sur laquelle surfent les enseignes de la grande distribution qui réalisent, pendant cette période, leurs meilleurs chiffres d’affaires.

Auchan, Utile et leurs concurrents rivalisent d’attraits pour aiguiser davantage l’appétit des jeûneurs. Promotions sur les produits de consommation courante (dattes, sucres, riz, café, lait), prix cassés sur d’autres, remises, les jeûneurs ont peu de chance de s’en sortir sans succomber à la magie de la stratégie commerciale. «Notre secret, pour attirer, c’est de proposer les prix les plus bas tout le temps et surtout pendant de ramadan », confie Papa Samba Diouf, chargé de la communication externe à Auchan-Sénégal.

L’approche reste la même chez les concurrents. A Utile-Ouakam aussi, on table sur une bonne politique de prix susceptible d’attirer les jeûneurs. Jean-Yves Didier Diatta, gérant du magasin Utile-Ouakam, souligne que des «promotions» sur les produits, notamment les boissons chaudes (café, lait) sont appliquées.

Tous s’accordent sur le fait que le mois de ramadan reste, sans aucun doute, pour les grandes surfaces, une période faste durant laquelle les affaires marchent à merveille. Raison pour laquelle il a été décidé de mettre les bouchées doubles du côté de Auchan, à travers la campagne «Ramadan le moins cher d’Afrique», renseigne Diouf. Dans ce sillage, une vaste campagne de communication est en cours pour attirer davantage la clientèle et augmenter, par la même occasion, le chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.