Chrono-Virus

216
La 2ième vice-présidente de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, l’ancien ministre français, Devedjian décédés, le Prince Charles, le Premier ministre Boris Johnson de Grande Bretagne, plusieurs députés français testés positifs. Les politiques semblent dans la ligne de mire de Coronavirus. Une des explications possibles, leur fonction qui les expose à des bains de foule, à serrer des mains, à fréquenter davantage de monde que beaucoup d’autres professions.

Un jeune portugais de 14 ans, Vitor Godinho est mort du coronavirus. Il serait la plus jeune victime connue pour le moment en Europe, après celle d’une jeune fille de 16 ans en France. Aux Etats-Unis, on a constaté pour la première fois le décès d’un bébé ; Comme un pied de nez du virus aux observations suivant lesquelles les jeunes ne sont pas concernés. Le virus décidément ne fait pas dans la discrimination.

Concoctés par l’Institut Pasteur de Dakar, que dirige le Pr Amadou Sall, des prototypes de tests  capables de détecter en 10 minutes le virus  responsable du Covid-19, au lieu d’environ 3 heures, comme c’est le cas présentement, sont actuellement évalués par des laboratoires britanniques. Une fois validés,  ils seront envoyés à l’Institut  de Dakar, mais aussi en Chine, Malaisie, Espagne Brésil. En cas de résultats concluants, la production pourrait démarrer dès le mois d’avril  pour un prix compris entre 600 et 1200Fcfa.

Une fois de plus encore, la part sombre de l’être humain tombe le masque. Au Sénégal, un faux médecin bardé d’un faux Cv a été cueilli par la police. Il avait réussi à berner des particuliers et quelques entreprises qui ont pignon sur rue, en leur proposant des tests rapides. Et figurez-vous, pour ne courir aucun risque, il ne diagnostiquait que des cas négatifs.

De petits escrocs qui ne se gênaient pas pour fabriquer de faux gels hydro-alcooliques pour les écouler sur le marché ont été eux aussi interpellés. Comme l’ont été dans le Val de Marne (France), un ingénieur biomédical et un agent de maintenance, pour vol de respirateur, appareil si vital en cette période de Coronavirus.

La peur-panique prend ses aises à travers le monde.  Sauve-qui-peut généralisé jusqu’à se méfier de tout. La toux qui inquiète. Le nez qui coule qui interpelle. Sans compter que par ces temps qui courent, vaut mieux ne pas être identifié comme un citoyen d’un pays touché par la pandémie car vous risquez d’être perçu comme un pestiféré.

Le Centre des maladies infectieuses de Fann est devenu lieu d’évitement comme s’il était visité par les «djinns», attirant de moins en moins la visite des patients et autres visiteurs. En France par contre, des membres du personnel soignant suspectés de pouvoir potentiellement contaminer les voisins sont invités à aller voir ailleurs par des voisins, le temps de la crise, par le biais de messages apposés sur leurs boîtes à lettres. Comme qui dirait, on veut le beurre et l’argent du beurre.

Sale temps pour les croisières. Un paquebot ayant à son bord 4 décès du Coronavirus et plusieurs autres passagers testés positifs s’est retrouvé bloqué au Panama, faute de port disposé à l’accueillir. On imagine la détresse. Ouf, ils viennent de recevoir l’autorisation d’emprunter le Canal de Panama pour regagner la Floride, sa destination finale.

SUD QUOTIDIEN

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.