Au PDS, c’est la guerre des tranchées entre pro et anti Karim

0 110

Il est absent du parti, mais Karim Wade est le plus présent de tous. Outre sa candidature avortée à la dernière présidentielle alors qu’il n’est même pas au Sénégal, le fils de Wade divise aujourd’hui le Pds en pro et anti Karim. Les premiers nommés accusent Oumar Sarr de chercher à s’accaparer de l’héritage du Pape du Sopi en écartant son fils biologique
C’est la guerre totale entre partisans de Karim Wade et ceux du secrétaire général national adjoint du Pds, Oumar Sarr. Chaque camp réclame l’héritage et surtout la succession du PapeduSopi«A quel titre et au nom de quoi le patron adjoint doit-il consulter un simple militant en exil doré, fut-il l’ex candidat. Quel prétentieux»,assène Abdoulaye Nguer Ba, réputé très proche d’Oumar Sarr. «A l’Etat actuel des choses, chacun doit connaître sa place et la hiérarchie dans le parti. Qu’on nous respecte un peu et qu’on ne nous prenne pas pour des demeurés. Heureusement que le Sénégalais lamda  comprend parfaitement tout ce qui se passe. Un homme digne comme Oumar Sarr dans l’espace politique est devenu rare par ces temps qui courent»,poursuit-il.
Originaire du nord comme Oumar Sarr, il affirme qu’Abdoulaye Wade, le «père» de la démocratie sénégalaise, il n’y a qu’un seul de ses fils actuellement qui a les qualités requises et les aptitudes intellectuelles pour diriger un parti comme le Pds. Et selon lui, il s’agit bien sûr de son actuel adjoint, le frère Oumar Sarr. «C’est le seul capable de pérenniser le wadisme. Que la démocratie interne prévale et que le congrès qui est l’Assemblée et l’instance suprême des responsables et des militants de base décide en toute souveraineté et en toute transparence», poursuit Abdoulaye Nguer Ba.
Quant aux partisans du fils biologique du fondateur du Pds, ils accusent  Oumar Sarr de vouloir s’accaparer du parti en écartant Karim Wade. «Oumar Sarr manœuvre pour faire main basse sur toutes les structures verticales du Pds. Après avoir pris le contrôle du Meel et des femmes, il veut maintenant mettre sous sa coupe la Fncl», accuse un membre de la fédération nationale des cadres libéraux (Fncl). Ce dernier affirme que Karim Wade est le seul capable de rassembler les libéraux et succéder à son père.

source: dakar matin

Laisser un commentaire