Après Ndengler, un autre bradage du foncier à Sindia

216

C’est le journal Les Echos qui lève le lièvre dans sa parution du jour. Selon nos confrères, 556 ha ont été soutirés de la forêt classée de Bandia sous prétexte du projet de logements sociaux de l’Etat, puis lotis et mis en vente. A Kiniabour 1 : 90 ha à Meissa Ngom, 70 à Idy Thiam, 110 ha à un promoteur espagnol et 207 ha à Charles Haddad à Kiniabour 2.

Source Sencafeactu Marevuedepresse

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.