Après le « baiser » d’Idrissa Seck, François Hélène Gaye tire à boulets rouges sur Macky Sall

0 197

Dans son Live du week-end passé, l’activiste très célèbre des réseaux sociaux particulièrement sur Facebook, avait reçu la surprise de sa vie. En effet le leader de Rewmi, Idrissa Seck avait appelé en direct la « dame des Usa », pour lui témoigner son amitié et lui remercier pour les combats qu’elle porte à l’endroit des Sénégalais de la diaspora mais aussi pour la lutte très dense pour le Sénégal.

En effet, dans cette contribution qui nous est parvenue, elle s’en prend violemment au président Macky Sall. Elle lui rappelle, en outre, toutes les dérives dont il est à l’origine mais aussi pour son silence devants toutes les aberrations de ses alliés.

Cette liste est loin d’être exhaustive et c’est toutes des violences contre notre République qui s’en offusque?

La violence de l’Etat c’est le lot du citoyen sénégalais. La satisfaction des besoins les plus élémentaires du citoyen relève du parcours du combattant.

La violence verbale du président de la République appelle la violence verbale des citoyens et ces jeunes qui assistent à vos démonstrations irrévérencieuses envers les sénégalais et la République au quotidien, il ne faut pas leur exiger le Respect de cette même République que vous violentez au quotidien ! Laissons ces jeunes en paix et travaillons nous adultes à donner le bon exemple avant de leur jeter la pierre.

De quelle République parle t’on déjà ?

S’agirait elle de celle qui s’est agenouillée a Fatick un certain jour de scrutin ?

De quelle République parle t’on ?

S’agirait elle de celle qui s’est étalée devant les dossiers des transhumants ? Des contrats frauduleux à votre frère Aliou Sall et son complice Frank Timis ? Ou s’agit il de la République de Awa Coudou, Marieme Faye Tender, ou s’agit il de la République des marché de gré à gré d’office de Adama Faye, du beau-frère le carreleur Bamba Ndiaye qui décroche marché sur marché malgré son premier chantier encore dans ses balbutiements?

De quelle République parle t’on celle dont le President de l’Assemblée Nationale insulte la jeunesse de son parti en direct à une heure de grande écoute sur télévision nationale ? Ou celle dont les barbouzes de la première dame abreuvent les réseaux d’insulteurs?
Ces équipes d’insulteurs du net payés par le contribuable pour assouvir les envies malsaines de votre épouse et vous même d’humilier vos opposants?

De quelle République parle t’on ? Celle où les citoyens courent depuis deux ans derrière leur droit le plus élémentaire qui est la carte d’identité? Vous êtes vous même Mr le Président une insulte au citoyen que je suis.
L’insolence des élites m’insupporte davantage que celle du bas peuple. Donnez l’exemple à cette jeunesse après vous pourrez l’instruire, la sermonner.

Ce contenu une Contribution ou un Publireportage:L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.Senego.com n’endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d’utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l’information et l’utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d’utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Ici, in extenso, le texte qui nous parvenu…

Arrêtez ces discours sur les insultes Mr le Président vous savez que vous n’en avez que faire du respect ni de la République.

1) Qui a normalisé l’insulte, la délation, le mobbing comme moyen de combattre ses adversaires politiques ? Vous même Mr le Président : il est midi, Ahmeth Suzanne Camara , Cissé Lo, Yakham Mbaye, Mame M’Baye Niang, Thérèse Faye, Penda Ba etc

2) Qui a démontré que les envies de l’individu passaient avant les normes républicaines ? Vous meme Mr le Président : vote sans pièces d’identité, dossiers sous le coude, népotisme, favoritisme comme mode de gouvernance…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.