Affaire Petrotim : La réponse salée du mouvement Tekki aux cadres de l’Apr

0 84

Le mouvement Tekki apporte la réplique aux cadre de l’Apr qui s’en étaient pris à Mamadou Lamine Diallo. Ces cadres de la mouvance présidentielle avaient demandé que le coordonnateur du mouvement et les autres opposants qui se sont prononcés dans la vidéo de BBC soient traduits en justice pour tentative de déstabilisation du pays.

« Dans un communiqué daté du 7 juin 2019, la Bande à Abdoulaye Sarr s’invitant dans un débat dans lequel ils sont restés muets depuis des années, n’a trouvé rien de mieux que de demander d’amener en justice Mamadou Lamine Diallo, Abdoul Mbaye et Thierno Alassane Sall pour haute trahison et collision avec des forces extérieures pour déstabiliser le pays », ont déclaré les Camarades de Mamadou Lamine Diallo.

Pour eux, « ce qui est constant, c’est que le régime de Macky Sall est en collision avec Franck Timis de Petrotim et Timis Corporation. »

Avant d’ajouter que »Franck Timis a intéressé Aliou Sall dans ses affaires, en lui proposant une indemnité mensuelle de près de 15 millions de Francs et des parts dans ses sociétés. Aliou Sall avait toujours nié ces faits, mais la dynamique de la transparence l’oblige à le reconnaître, ainsi que Macky Sall et son régime aux abois. »

En outre, le mouvement Tekki rappelle que  « Franck Timis a reçu le soutien public du Premier ministre Boun Dionne, dans une conférence de presse en 2016, durant laquelle il a menacé l’opposition qui avait dénoncé l’intrusion illégale de Franck Timis dans le secteur pétrolier de notre pays. »

Toujours dans leur communiqué, ils révèlent que « le président Macky Sall a signé en juin 2012, les décrets octroyant les blocs de St-Louis et Kayar en toute illégalité et en toute connaissance de cause des avis contraires de l’administration sur la base d’un faux rapport de présentation de Aly Ngouille Ndiaye. »

Revenant sur les accusations de déstabilisation pays, le mouvement déclare que « c’est Macky Sall himself qui a décidé de scier la branche sur laquelle il était assis. Il a décidé de renoncer à la gouvernance vertueuse et à ses engagements de février 2012. »

Et pour terminer, les partisans de Mamadou Lamine Diallo se disent « prêts à faire face et appellent le peuple, seul propriétaire des ressources naturelles, à identifier ses prédateurs. »

facebook-f

 FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.