6 enfants tués depuis janvier 2019

55

Les chiffres font froid au dos. 6 enfants de moins de 10 ans ont été tués dans des conditions atroces en un an au Sénégal. La dernière victime s’appelle Maïmouna Barry. La gamine, âgée de 4 ans et portée disparue depuis lundi dernier, a été retrouvée égorgée à Kantène, dans la commune de Niaguis, à Ziguinchor.

La gendarmerie, qui a ouvert une enquête, a interpellé un suspect avec des habits tâchés de sang.

Vox populi, qui fait le macabre décompte, cite Ndiaye Gueye, âgée de 2 ans et 4 mois, également égorgée. Le 26 septembre dernier, rappelle le jour, 2 enfants ont été également égorgés dans leur domicile de Yoonu Darou à Touba.

Aux Parcelles assainies, le 23 avril 2019, un père y a tué son fils à coups de bar de fer.

Porté disparu, Amadou Seydi a été retrouvé, le 28 février 2019, mort, son corps mis dans un sac de riz, et jeté dans les filaos bordant la mer de Malika, en banlieue dakaroise. Le présumé meurtrier, Mouhamed Thiam, un boutiquier, a déclaré avoir agi par vengeance car le père du petit lui aurait jeté un mauvais sort.

« Le Sénégal se mobilisera plus que par le passé pour mettre un terme définitif à ces actes regrettables. C’est ignoble, c’est inacceptable, et le Sénégal ne saurait tolérer cela », avait réagi le chef de l’Etat, Macky Sall, déjà en mars 2018, après 3 meurtres et 5 tentatives de rapt d’enfants, qui avait fini par créer la psychose.

DAKAR MATIN

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.